Le patrimoine bâti : édifices publics

Bibliothèque

BIBLIOTHEQUE95 Place Décurel
69760 Limonest cedex 0
Tel : 04 78 35 42 82
Courriel : bibliotheque@mairie-limonest.fr

Horaires d’ouverture :

  • mardi 17 h à 18 h
  • mercredi 9 h à 12 h / 15 h à 17 h
  • samedi 10 h à 12 h

Edifices religieux

L’église paroissiale :

Située Chemin des Roches, sa proximité par rapport au Chateau de la Barollière, a fait dire que c’était à l’origine une chapelle du château. Elle fut démolie en 1850, certains,s vestiges ont été conservés à la vieille cure (chapiteau en pierre sculptée, pierre cubique sculptée). En outre, un baptistère roman, maintenant au château de la Barollière, un christ en croix conservé à la chapelle du Prado et une croix de processions, un christ en croix et une cloche se trouvent dans la nouvelle église.

L’église Saint Martin:

EGLISEL’église Saint Martin se situe place Décurel, elle fut achevée en 1845 et fut successivement restaurée en 1966 et 2003. Bâtie sur un terrain donné à la Commune par Monsieur Décurel et deux autres Limonois, cette église Néo-romane à 3 nefs de 5 travées a été construite en pierre du Mont d’or.

Le cœur est constitué d’une abside circulaire et d’une travée droite, flanquée au nord et au sud de deux pièces carrées dont l’une sert de sacristie. Le mobilier est constitué en particulier d’un tabernacle en pierre de Chevigny, de vitraux et de sculptures (station du chemin de croix, groupe sculpté de l’annonciation, œuvres du sculpteur limonois, Charles Machet.

Les croix de chemin

Dix croix ont été répertoriées sur la commune. Elles sont en calcaire coquillé gris, sauf une qui est en fonte. La plus ancienne date du début du XVIIème siècle :

  • Chemin des Roches
  • Le Bourg
  • La Glande
  • La Sablière
  • Le Mathias
  • La Bruyère
  • Le Bourg (le Vieux Logis)
  • Le Prado
  • Saint André
  • Impasse de la Garde.

Voir pages 28 & 29 du Pré-inventaire des Monuments et Richesses Artistiques

Gendarmerie

L’ancienne caserne de la brigade et la prison cantonale, 37 Grande-rue ont été construites entre 1830 et 1835, à l’initiative de trois particuliers : Les familles Fillieux –Berthet père et fils et Chambon. La commune devient progressivement propriétaire en 1886, 1890 (par héritage) et en 1920 (par acquisition). C’est une construction rectangulaire en pierre appareillée, à quatre niveaux.

Au-dessus de la porte d’entrée, au centre de la façade un bas-relief sculpté, en calcaire gris, représente Fillieux père (en uniforme de commandant de la Garde Nationale) et Fillieux fils (en uniforme de tambour-major) avec l’inscription : Fondé en 1835 par Fillieux Chambon père Et Fillieux Berthelet Fils.
La sculpture non signée est probablement l’œuvre d’un tailleur de pierre du village qui a été restaurée dans le milieu des années 2000.

Une nouvelle gendarmerie a été inaugurée en 1979 en bordure de la Départementale 42, à l’entrée Sud du Bourg.

Hôtel de ville

En 1820, la commune fait l’acquisition d’une maison et ses dépendances pour y établir la mairie, la justice de paix et l’école, au territoire du Cuniat, mises en vente en 1843.

Une construction d’une maison commune (mairie-école) place Décurel, à gauche de l’église est alors réalisée par l’architecte. Fléchet.
Il s’agit d’une construction carrée, en pierre, avec une toiture à quatre pans ornée d’un médaillon en pierre (prévu à l’origine pour le cadran d’une horloge). Elle deviendra la maison du Département du Rhône.

L’Hôtel de Ville actuel (225, avenue Général de Gaulle) a été inauguré en juillet 2000.

Maison Valantin

Historique :

Construit en bordure de la grande route et au centre du village, ce relais de poste appartenait pendant la Révolution à Claude Boin, maître de poste, qui fit office de curé, la population ayant refusé les services du prêtre assermenté (Archives paroissiales).

Description :

MAISON VALANTINLe mur Nord à l’angle de la route du Mont Verdun est défendu par une petite tourelle en encorbellement à toiture en poivrière ; il est orné d’une croix en pierre que Claude Boin fit poser sur une console en 1803. On peut voir encore au centre de la façade Ouest l’imposant portail à linteau de bois, avec ses montants en pierre légèrement cintrés et derrière, la remise avec sa haute et solide charpente.

Dans la cour au Nord-est : fontaine, pierre calcaire appareillée, composée d’un fond sommé d’une corniche moulurée et orné au centre d’une grosse coquille, d’un bassin déversoir arrondi aux angles, et d’une vasque polygonale.Une inscription très maladroite est gravée sur le fond, entre le déversoir et la vasque : « CLAUDE BOIN FIT FAIRE CETTE . . . . . . . . . . 1808« . Il a été acquis depuis 2011 par Municipalité et sert de siège à différentes associations.

Presbytère

Le presbytère, au:

140 avenue Général De Gaulle

construit en 1848, est une construction carrée, en pierre, de type maison bourgeoise. Ce presbytère abrite encore quelques richesses telles que ce tableau représentant la mort de Joseph.